Le blog du Petit Vapoteur
La TPD 2021 à l’assaut de la vape, faites entendre votre voix !

La TPD 2021 à l’assaut de la vape, faites entendre votre voix !

20/11/2020  /   L'actu , L'actu Société/Santé/Loi

La TPD 2021 à l’assaut de la vape, faites entendre votre voix !

Le rapport européen Scheer a rendu son avis sur les produits du vapotage : le recul reste insuffisant pour les considérer comme une aide dans le cadre d'un sevrage tabagique. Or, la Commission Européenne se base sur cet avis dans la rédaction de la TPD 2021 qui prévoit notamment de nouvelles réglementations : taxe, changement de flaconnage, interdiction de certains arômes etc.
En parcourant ce rapport, les études démontrant l'efficacité du vapotage y sont à la fois mentionnées et négligées. Un oubli ? Rien n'est moins sûr... Aux côtés de l'ETHRA, mobilisons-nous pour la réduction des risques liés au tabagisme avec la vape ! 5 minutes vous suffiront à donner votre opinion. 

L’Union Européenne fait la sourde oreille

Des études citées dans le rapport montrent formellement l’efficacité de la vape dans le cadre d’un sevrage tabagique, notamment :

- La cigarette électronique dans le sevrage tabagique de Hartmann-Boyce, en 2016, publiée dans la célèbre revue Cochrane « il existe des preuves que la cigarette électronique aide les fumeurs à arrêter de fumer sur le long terme, comparé à des cigarettes électroniques placebo ».

A Randomized Trial of E-Cigarettes versus Nicotine-Replacement Therapy de Hajek, et al., en 2019 publiée dans The New England Journal of Medicine : « le vapotage est près de deux fois plus efficace que les autres substituts nicotiniques pour arrêter de fumer. »

- Nicotine patches used in combination with e-cigarettes (with and without nicotine) for smoking cessation: a pragmatic, randomised trial de Walker, en 2020, publiée dans la prestigieuse revue The Lancet : « les fumeurs qui cherchaient à arrêter de fumer avec la vape étaient « plus susceptibles » d’être abstinents après 6 mois, que ceux qui avaient tenté un sevrage tabagique à l’aide de patchs de nicotine seuls, ou de patchs de nicotine + de cigarette électronique sans nicotine (7 % d’abstinence pour les vapoteurs, contre 4 % et 2 % pour les deux autres groupes). »

Alors est-il possible de nier à ce point la littérature scientifique ? Oui. La vape se retrouvera peut-être pieds et poings liés à une TPD préjudiciable à la santé de 4,8% de la population française qui doit faire face à son tabagisme.  

Ces preuves scientifiques, la Commission européenne ne veut pas les entendre :

  • Page 8 : « From recent reviews, there is evidence that electronic cigarettes help smokers to stop smoking in the long term compared with placebo electronic cigarettes. However, the small number of trials, low event rates and wide confidence intervals around the estimates result in weak evidence by GRADE standards regarding the support of electronic cigarettes' effectiveness in helping smokers to quit while the evidence on smoking reduction is assessed as weak to moderate. »
  • Page 71 : « There is a lack of robust longitudinal date on the effect of electronic cigarettes on smoking cessation »

A plusieurs reprises, le rapport considère également le vapotage comme une porte d’entrée vers le tabagisme chez les mineurs. Cependant, rien qu’en France, les données de l’Observatoire Français des Drogues et des Toxicomanies (OFDT) montrent que les jeunes âgés de moins de 18 ans fument avant de vapoter. Ils utilisent ainsi la vapoteuse comme un moyen de sevrage.

Mais que prévoit donc cette fameuse TPD 2021 ? Comme nous l’avions déjà évoqué dans un précédent article, elle aura dans le viseur les arômes qu’elle souhaite restreindre et entend bien instaurer une taxe. Elle desservira autant les professionnels de la vape que les consommateurs et bien entendu, la santé publique européenne.  

Une toute dernière étude réalisée par Hartmann-Boyce  « Can electronic cigarettes help people stop smoking, and do they have any unwanted effects when used for this purpose? » publiée le 14 octobre dernier dans la revue Cochrane prouve que la vapoteuse est près de deux fois plus efficace comparée aux autres substituts nicotiniques (patchs, gommes à mâcher, la varénicline, la vape sans nicotine, un soutien comportemental et aucune aide).

Alors Bruxelles ? Agis-tu réellement en faveur des bénéfices de la santé des Européens ou plutôt de ceux de certains cigarettiers ?

Les cigarettiers ont le bras long surtout quand il s’agit de tirer sur la vape

Depuis bien des années, le lobby du tabac détient une place influente à Bruxelles. En 2015, La Commission européenne avait même refusé de dévoiler le contenu de ses rencontres avec l’industrie du tabac. En 2018, un ancien ministre français de l’économie et des finances et ancien vice-président du Parlement Européen, et maintenant Commissaire européen aux affaires économiques et financières accepte d’assister à un colloque financé par Philip Morris International. D’où l’article paru dans Le Canard Enchaîné au titre évocateur « Moscovici fait un tabac ».

Et en 2020, les trois derniers articles de l’Organized Crime ant Corruption Reporting Project (OCCRP) à but non lucratif révèlent comment Big Tabacco, travaille toujours à contrecarrer les efforts mondiaux de lutte contre le commerce parallèle de cigarettes. D’après un article paru dans Affaires Internationales : « L’enquête d’OCCRP révèle que les 4 majors du tabac ont réussi à contrôler la conception d’un nouveau système de traçabilité des produits du tabac, destiné à freiner le commerce du tabac au marché noir de l’UE, qui entraine une perte fiscale de 17 milliards d’euros par an pour l’Europe des 27. L’UE s’est retrouvée avec ce que certains experts considèrent comme un système inefficace qui confie des fonctions clés à des entreprises partenaires historiques de l’industrie du tabac. Ratifié par l’UE le 24 juin 2016 et par près de 60 pays à ce jour, entré en vigueur le 25 septembre 2018, ce nouveau traité international devra être mis en application par ses Parties à partir de 2023. L’OCCRP montre cependant que les responsables de la Commission en charge du tabac n’ont pas pris en compte les lacunes du système européen de traçabilité et sa non-conformité avec le Protocole de l’OMS lors de sa mise en œuvre à partir de mai 2019, malgré de multiples mises en garde. »

Face à ces jeux d’influence de grande ampleur, mobilisons-nous !

Votre voix, votre droit de vapoteur

Les associations de vape se mobilisent pour faire valoir le droit des vapoteurs à l’instar de l’ETHRA qui a lancé une enquête le 12 octobre dernier pour recueillir l’avis des publics concernés par d’éventuels changements de réglementations sur les produits nicotinés.

Vous avez jusqu’au 30 décembre 2020 afin d'y répondre. 

 Claire 

Voir tous les commentaires (10)

Benoit

23/11/2020 21:48:40

Un peut plus de 3 ans sans aucune cigarette grâce à la vape alors que j'étais à plus d'un paquet par jours.

Claire

23/11/2020 11:09:30

Merci à tous pour votre mobilisation

Cédric

22/11/2020 00:31:29

Sondage ok. Mais faut pas rêver, Big Tobacco et l'État voient un manque à gagner. Les taxes croissantes on va se les manger...

Mathias

21/11/2020 20:28:28

Sondage fait

Pichavant Sylvere

21/11/2020 17:34:34

sondage fait. Il serait bien de pouvoir le partager directement sur FB depuis votre site. Je vais, de mon coté, partager le post que vous avez édité sur FB, mais j'ai peur que ce soit pris pour de la pub pour votre site (dont je suis un fidèle client et que j'apprécie beaucoup) et n'attire pas assez l'attention de tous les vapoteurs. Ce n'est que mon avis...

Alain

21/11/2020 14:37:08

J.ai arrêté la clope depuis 3ans grâce à la vape......je fumais 1 à 2 paquets jour.....

Julien

21/11/2020 09:01:09

Sondage effectué en espérant que nous soyons nombreux...

Alban

20/11/2020 15:41:10

Comme toujours, le lobby de la cigarette vole encore au dessus d’éventuelles mesures pour la santé...

Claire

20/11/2020 14:52:29

Merci Fabrice

fabrice

20/11/2020 14:41:35

sondage fait

Ajouter un commentaire

 (avec http://)