Le blog du Petit Vapoteur
Test de la box SX MINI SL Class V2

Test de la box SX MINI SL Class V2

19/05/2022  /   Les Tests du blog

Hé oui, c’était en 2018, une éternité dans le monde de la vape, que la Yihi et SX Mini réalisait la première box SL Class, la première compatible 21700 du fabricant si je ne m’abuse. Après bien des aléas, divers pods et box BF avec auto squonk, la marque revient à ses fondamentaux : le mod haut de gamme fiable et classe. Place à la box SX Mini SL Class V2 !

avis-sx-mini-SL-class-blog-le-petit-vapoteur

Beaucoup de choses changent avec cette nouvelle version. La ligne est plus classique, le chipset évolue et l’ensemble est résolument plus moderne et dans le mouv de ce qui se fait actuellement.

avis-sx-mini-SL-class-blog-le-petit-vapoteur (2)

À droite SX Mini SL Class

Exemple : la connexion USB passe en USB-C. Une connexion qui n’est là que pour recharger son accu en cas de besoin. Yihi annonce d’ores et déjà que le chipset SX730 (tout nouveau) n’est pas upgradable. De même que le logiciel SXi qui prend le contrôle des réglages des mods SX Mini ne prend pas en charge la SL V2. Le SXi c’est un peu le eScribe des chipsets DNA, en moins sophistiqué cependant.

avis-sx-mini-SL-class-blog-le-petit-vapoteur (2)

On n’ira pas forcément se plaindre, les chipsets Yihi ont toujours été complexes, voire rebutants, surtout pour le vapoteur débutant ou celui qui se moque des modes sophistiqués. Avec la SX Mini SL Class V2, c’est une autre limonade qui nous est servi. On retrouve des choses familières, mais présentées de manière beaucoup plus simple.

avis-sx-mini-SL-class-blog-le-petit-vapoteur (2)

Deux interfaces graphiques bien différentes

Le petit joystick par exemple est plus intuitif pour rentrer dans les menus, le cœur de la bête. Pour entrer dans le menu, il suffit de pousser le bouton avec insistance sur la droite et c’est parti !

avis-sx-mini-SL-class-blog-le-petit-vapoteur (2)

Le reste est assez clair tant qu’on reste dans les réglages de base. Arrivé au contrôle de température, les choses se compliquent forcément. Yihi a toujours été à cheval sur le contrôle de température, mais qui est encore par le contrôle de température ? Les spécialistes de cette spécialité.

avis-sx-mini-SL-class-blog-le-petit-vapoteur (2)

Pilotage complet avec le micro joystick

Cependant, la SL Class V2 conserve ses trois modes qui boostent la résistance : Soft, Strong, Neutre. Exemple avec le mode Soft : pour une puissance de 60 watts, le mod commence la bouffée à 48 watts pour grimper rapidement à la puissance voulue, 60 watts, donc.

avis-sx-mini-SL-class-blog-le-petit-vapoteur (2)

Exemple de courbe de puissances sur 10 secondes

Les possibilités pour modifier manuellement la courbe de puissance sont aussi présentes. Ce qu’on appelle aussi le mode Curve, Yihi l’appelle également mode Sxi-Q.

Plus simple qu’il n’y paraît, avec ce mode, le vapoteur choisi la puissance à envoyer à la résistance durant une bouffée de 10 secondes. Cette puissance, qui évolue, est symbolisée par une courbe sur l’écran.

avis-sx-mini-SL-class-blog-le-petit-vapoteur (2)

Édition d'une courbe de puissance

On peut même choisir trois courbes de puissance, à utiliser avec trois atomiseurs différents, par exemple. SXi-EQ1, SXi-EQ2 et SXi-EQ3 sont les noms de ces trois profils. Yihi a toujours aimé faire complexe. Ne nous plaignons, la vape en Joules a disparu (autre passion du fabricant à une époque).

Pour y voir plus clair, l'interface graphique affiche un histogramme qui correspond à la puissance envoyée lors de la bouffée.

C’est donc un chipset et une expérience plus simple et plus intuitive qu’offre, enfin, SX Mini.

avis-sx-mini-SL-class-blog-le-petit-vapoteur (2)

Oublions le chipeussette et passons au corps du mod. Plus léger d’ailleurs, bien plus léger. Avec de nouvelles finitions. La SX Mini SL V2 ose même la couleur avec un joli rouge métallique. En conséquence, la box est plus fine et plus ergonomique.
On conserve la connexion 510 avec le diamètre de 27 mm. Car la SL, c’est aussi pour les gros atos !

avis-sx-mini-SL-class-blog-le-petit-vapoteur (2)

Une belle connexion de 27 mm !

Et on conserve le bouchon qui permet d’accéder à l’accu. Avec un pas de vis très ferme, le bouchon ne se laisse pas faire. Cependant, la chambre pour l’accu est relativement grande et la course du bouchon assez longue. On peut ainsi utiliser un grand nombre d’accu y compris des 21700 qui ont une gaine de protection bien épaisse. La connexion 510 reste totalement étanche en cas de fuites de l'atomiseur. L'électronique est donc entièrement protégée.

avis-sx-mini-SL-class-blog-le-petit-vapoteur (2)

Côté vape la box SX Mini SL Class V2 ne rigole pas avec la puissance. 50 watts, 50 watts et pas 48,5 ou pire. Avec une puissance maximale de 100 watts et une connexion de 27 mm, il y a de quoi vapoter avec beaucoup de configurations. MTL, RDL et bien sûr DL. Le mod assure à chaque fois.  Avec le chipset, encore lui, on pourra jouer avec la puissance selon l'atomiseur choisi.

avis-sx-mini-SL-class-blog-le-petit-vapoteur (2)

Si la box SX Mini SL Class V2 reste dans les fondamentaux de la marque : chipset fiable et sophistiqué, il en oublie malheureusement des fonctions plus actuelles qu'on trouve sur des mods plus courants (et pas du tout high-end). Par exemple, la box ne propose pas de plage de puissance adaptée à la valeur de la résistance. Une fonction désormais courante et bien pratique.Ç'eut été plus pertinent qu'un contrôle de température sophistiqué à mon avis.

avis-sx-mini-SL-class-blog-le-petit-vapoteur (2)

Il est aussi bien dommage que la connexion USB-C ne serve qu'à un rechargement de l'accu. Espérons que des mises à jour du chipset deviennent disponibles dans le futur.

avis-sx-mini-SL-class-blog-le-petit-vapoteur (2)

Découvrez la box SX Mini SL Class V2

Pascal

Ajouter un commentaire

 (avec http://)