Le blog du Petit Vapoteur

SOS Vape : bien entretenir sa cigarette électronique

SOS Vape : bien entretenir sa cigarette électronique

09/05/2019  /   Le coin des débutants , SOS VAPE

SOS Vape : bien entretenir sa cigarette électronique

Bien entretenir sa cigarette électronique n’est pas complexe en soi et cela garantit un bon fonctionnement et une bonne durée de vie pour son matériel de vape.  

sos-vape-nettoyer-matériel-blog-le-petit-vapoteu

Contact avec la bouche, chauffe excessive de l’atomiseur, résidus d’arômes et de e liquide, poussière… tout cela détériore votre e-cig chérie. Globalement, dans le cadre d’une utilisation normale comme on dit, c’est toujours les mêmes pièces de la cigarette électronique qui sont à surveiller, nettoyer, voire, remplacer. Nous avons :

  • Le drip-tip
  • Le réservoir
  • La connexion de l’atomiseur
  • La connexion de la batterie ou du mod
  • La résistance
  • Le coil
  • L’accu

Les outils classiques pour nettoyer sa cigarette électronique

sos-vape-nettoyer-matériel-blog-le-petit-vapoteu

Un simple rinçage à l’eau claire est dans bien des cas suffisant. Mais quand on collectionne la crasse qui colle au drip-tip, des odeurs récalcitrantes de e liquide coriace dans le réservoir en Pyrex, ou encore des traces d’arômes et de glycérine végétale collées au plateau de montage, la manière forte s’impose.

sos-vape-nettoyer-matériel-blog-le-petit-vapoteu

A droite le bac de compétition de l'équipe LPV (usage fréquent !)

L’idéal est, pour toutes les pièces d’atomiseurs (excepté les résistances toutes faites et tous les appareils électroniques évidemment), le bac à ultra-son. Utilisé chez les opticiens ou les horlogers, le bac projette des micros bulles qui décollent les résidus dans les espaces impossibles à nettoyer à la main. C’est pratique, toutes les pièces y compris les joints peuvent aller au bac. Mais cela représente un budget important.

Une solution alternative consiste à baigner le matériel dans un mélange de vinaigre blanc et de bicarbonate de soude. L’effervescence obtenue décape plutôt bien. Rinçage à l’eau claire obligatoire par la suite.

Un nettoyage avec un produit classique pour la vaisselle n’est pas interdit mais là aussi le rinçage est important. N’oublions qu’un clearomiseur sert à inhaler.

sos-vape-nettoyer-matériel-blog-le-petit-vapoteu

Les deux meilleurs amis de l'homme ?

L’ami du vapoteur, c’est l’essuie-tout, le divin Sopalin. Sans lui nous sommes perdus. Mais il existe une solution plus économique, plus écologique : l’air ! Laisser sécher son matériel ne coûte rien. A condition d’avoir une bonne dose de patience. Cependant l’essuie-tout, ou un vieux chiffon, laisseront forcément des fibres sur le matériel. Contrairement aux toiles microfibres.

sos-vape-nettoyer-matériel-blog-le-petit-vapoteu

Vieille brosse à dent et goupillon ! Ne jetez plus vos brosses à dents ! Les petits goupillons sont aussi utiles pour récurer tanks et drip-tips.

sos-vape-nettoyer-matériel-blog-le-petit-vapoteu

Bien entretenir son clearomiseur

sos-vape-nettoyer-matériel-blog-le-petit-vapoteu

  • Le drip-tip

En toute logique c’est la pièce de l’atomiseur qui se salit le plus rapidement. Peaux mortes, salive, condensation du e liquide, c’est un véritable nid à bactéries. Un simple rinçage à l’eau claire ne suffit pas le plus souvent. Un brossage est souvent le bienvenu et, pour les plus à cheval sur l’hygiène, un bain avec du bicarbonate de soude et du vinaigre blanc peut faire l’affaire. Avec un bon rinçage ensuite, bien sûr.

sos-vape-nettoyer-matériel-blog-le-petit-vapoteu

  • Le tank

Les clearomiseurs sont généralement fait de verre et d’acier inoxydable. Il n’y a donc aucune crainte à avoir lors d’un nettoyage en règle. Un bon clearomiseur doit pouvoir se démonter et se remonter sans problème. La seule précaution à prendre est de ne pas perdre les joints. Et de bien repérer ou se posent les joints à l’origine.

Profitons-en pour vérifier l’état de ces joints car ce sont les pièces qui « souffrent » le plus. Victimes d’écrasements réguliers, elles se portent garantes de l’hermétisme du clearomiseur. A noter que tous ces élastomères ne se valent pas et que certains sont de moins bonne qualité que d’autres selon les marques. En cas de fuite du clearomiseur, c’est l’un des premiers points à observer. Voilà pourquoi il y a toujours des joints en pièces détachées.

sos-vape-nettoyer-matériel-blog-le-petit-vapoteu

Désormais les membranes et bouchons de silicone qu’on trouve sous les top-caps coulissants sont également des parties sensibles à vérifier.

Pour les clearomiseurs un bon rinçage suffit dans la plupart des cas. Un tank qui sent encore (par exemple mais pas au hasard)  le Red Astaire après un nettoyage passera par un nettoyage plus approfondi. Produit vaisselle, solution au bicarbonate, etc.

Enfin, pour prévenir les chutes les vapes bands sont quand même bien utiles pour protéger les pyrex.

sos-vape-nettoyer-matériel-blog-le-petit-vapoteur

Résistances en fin de vie !

Nettoyer les résistances

En ce qui concerne les résistances des clearomiseurs, elles ne sont pas nettoyables. L’époque des mèches de Stardust, d’Ego C qui étaient (plus ou moins) nettoyables, est aujourd’hui révolue. D’une part c’est inutile et d’autre part la résistance peut être endommagée. Effectivement, rincer une résistance toute faite noie complètement la fibre de coton. Les saveurs en pâtissent. Pire, la fibre peut se déplacer et ne plus être en contact avec le résistif. Dans ce cas c’est le goût de brulé garanti.

Cependant, pour prolonger la durée de vie de votre résistance et de votre clearomiseur, il est conseillé de ne jamais stocker un clearo avec du e liquide dans son réservoir. En effet certains arômes de e liquides vieillissent très mal, et laissent des taches et un dépôt opaque sur le matériel.

sos-vape-nettoyer-matériel-blog-le-petit-vapoteur

Nettoyer les atomiseurs reconstructibles

Les atomiseurs ont les mêmes besoins que les clearomiseurs (leurs fonctions sont les mêmes) au niveau de l’entretien mais viennent s’ajouter le plateau des montages. Et les coils. Le plateau de montage est la partie du reconstructible qui subit le plus de variations de température et parfois extrêmes. C’est à cet endroit qu’on remarque si l’atomiseur est de bonne ou mauvaise qualité : à la résistance du métal utilisé par le fabricant.

Tout comme les clearomiseurs, les atomiseurs reconstructibles sont entièrement démontables. On pourra brosser avec plus de soins les petites à l’aide d’une vieille brosse à dent. On évitera les produits chimiques pour les parties en contact avec le e liquide (plateau, chambre d’atomisation, cheminée, etc.). Pour récurer ces pièces certains utilisent de la pâte dentifrice !

Toujours pour les plateaux de montages, mais aussi les coils, une petite brosse métallique s’avère bien utile pour récurer l’acier et retirer toute la « crasse » dans les interstices des câbles métalliques. C’est une manœuvre délicate pour les coils qu’il ne faut pas déformer.

Comme nous l’avons vu dans un précédent article, mieux vaut éviter au maximum la pratique du dry burn (chauffer à vif son coil) pour des raisons sanitaires. Les drys burns peuvent émettre des particules de métaux indésirables. On peut cependant accélérer le séchage des coils, après un rinçage, en pratiquant quelques pulses avec le mod. Tant que le coil ne rougit pas, tout va bien.

 sos-vape-nettoyer-matériel-blog-le-petit-vapoteur

Une box sale et HS depuis

Nettoyer les batteries et les mods électroniques

Les parties les plus sensibles sont la connexion pour l’atomiseur et la prise pour le câble micro-USB. Tous les atomiseurs ne sont pas étanches à 100% et même en étant soigneux avec son matériel il y a souvent des gouttes de e liquides qui suintent en direction de la connexion 510 du mod ou de la batterie. C’est un problème récurrent. C’est le point où il faut être le plus rigoureux : essuyer régulièrement cette connexion. Ami essuie-tout, garde à vous !  Sinon, la goutte de liquide, elle tombe sur le circuit électronique. Et ce n’est jamais très bon. Attention à ne pas forcer non plus sur le pin de connexion qui devra rester en contact avec l’atomiseur.

Autre point sensible : la connexion micro-USB pleine de poussières qui ne se connecte plus ou casse. Ici souffler un bon coup peut suffire ou bien utiliser un petit pinceau propre.

sos-vape-nettoyer-matériel-blog-le-petit-vapoteu

Le cas des charnières

C’est un sujet peu abordé mais les trappes des mods à accus qui lâchent sont malheureusement une réalité. Les accus qui tombent par terre, c’est du vécu. Et malheureusement on ne peut pas y faire grand-chose sinon manipuler avec soin les charnières de nos boxs.

sos-vape-nettoyer-matériel-blog-le-petit-vapoteur

Nettoyer les mods mécas

Sur un mod méca il n’y a pas de pièces électroniques, on peut donc s’en donner à cœur joie pour astiquer son mod et en profiter pour faire l’argenterie de mémé. Sur un mod tubulaire ce sont les pas de vis qu’il faut chouchouter, ainsi que le switch. Les toiles microfibres sont très bien.

Pour les mods en cuivre, certains récurrent leurs tubes en utilisant des méthodes alternatives, sans produits chimiques : pâte de dentifrice et j’ai même vu un vapoteur utiliser du ketchup !

Certains vapoteurs utilisent des graisses cuivrées pour entretenir les filetages de leurs précieux mécas. J’ignore si c’est efficace n’ayant jamais essayé cependant je sais qu’elles sont parfaitement inutiles sur les mods en titane. Le titane fait mauvais ménage avec ces particules de cuivre.

 sos-vape-nettoyer-matériel-blog-le-petit-vapoteur

Des accus bons à re-wrapper

L'entretien des accus

Terminons par le plus délicat des sujets : les accus. Les accus ont la vie dure avec les vapoteurs. Trimballés, tantôt mal rechargés, parfois imbibés de e liquide (voir problème plus haut), sans parler des accus coincés dans le mod. Bref, il n’y a pas trente solutions : les wraps, les boites, les housses de silicone sont indispensables.

On ne le redira jamais assez : rien ne vaut un chargeur d’accus pour recharger ses accus. Certes, mais ce sont eux qui détériorent les gaines des accus. La faute aux ressorts des slots parfois beaucoup trop fermes et qui se relâchent brusquement sur l’accu et vos doigts. Prudence, donc…

sos-vape-nettoyer-matériel-blog-le-petit-vapoteur

Les wraps n’ont pas un coup exorbitant, heureusement, autant en prendre en quantité  car ils seront eux aussi victimes d’accrocs et de suintements de e liquide. Faut-il remplacer un wrap victime de suintements de liquide ? Si c’est le cas, l’accu peut-être victime de corrosion. Il suffit d’essuyer l’accu (Sopalin !) pour en vérifier l’état. La moindre trace de rouille est potentiellement nocive pour l’intégrité. Le recyclage sera la suite logique pour cet accu. Si la surface de l’accu semble préservée, il suffirait d’appliquer un nouveau wrap.

sos-vape-nettoyer-matériel-blog-le-petit-vapoteur

Pour une vape sereine....

Et les chocs sur un accu ? Ce qui peut arriver. Petit ou gros choc, la moindre bosse sur la partie externe de l’accu peut avoir des conséquences à l’intérieur. Et les conséquences peuvent même représenter un danger. Un accu cabossé va donc au recyclage sans aucun répit. Protéger les pôles avec un ruban adhésif avant de mettre l’accu dans le container adéquat. Il ne s’agirait pas de provoquer des étincelles dans le dit container.

Pascal