Le blog du Petit Vapoteur
4ème édition du Moi(s) sans tabac : c'est reparti !

4ème édition du Moi(s) sans tabac : c'est reparti !

17/10/2019  /   L'actu , L'actu Société/Santé/Loi

La cigarette électronique une nouvelle fois intégrée dans le Moi(s) sans tabac !

Depuis le 1er octobre, le Moi(s) sans tabac fait son entrée ! Il est possible de s'inscrire dès à présent. Zoomons sur cette nouvelle édition ! Lancée par le Ministère de la Santé et des Solidarités et Santé Publique France, en partenariat avec l’Assurance Maladie, cette grande opération aide les fumeurs à stopper leur tabagisme du 1er au 30 novembre 2019. 

Vous pouvez dès à présent vous inscrire ! 

Le 1er octobre a sonné le début de cette nouvelle édition du Moi(s) sans tabac, avec le lancement de ce spot TV : 

Pour y participer, il est alors possible de s'inscrire via un formulaire en ligne

L'année dernière, le nombre d'inscrits au Moi(s) sans tabac a augmenté de 53%, en comptant près de 250 000

Rappelons-le, le tabagisme est la premère cause de mortalité évitable en France. Le tabac tue 75 000 personnes, chaque année, sur le territoire national.

Alors, le Moi(s) sans tabac, c'est une belle occasion d'écraser sa dernière cigarette : un mois sans fumer, c'est cinq fois plus de chances d'arrêter ! Cette démarche est issue du Stop October, dispositif de lutte plus poussée contre le tabagisme mis en place par les services de santé britannique. 

Se préparer au sevrage 

Afin de se préparer dans de bonnes conditions, chaque inscrit reçoit un kit complet : agenda, documents explicatifs et une application Tabac Info service offrant un coaching (tableau de bord en temps réel des bénéfices de l'arrêt du tabac, contact direct d'un tabacologue et même, des mini-jeux pour faire passer l'envie d'une cigarette !) 


Le moi(s) sans tabac, c'est aussi de l'entraide. Grâce à la communauté Facebook et un espace discussions en ligne, vous bénéficiez du soutien des participants.  

Et dans le livret suivant que vous pouvez consulter...

...cette mention : 

Une bonne nouvelle donc, dans un contexte médiatique très dur à l'égard de la vape ! 

Les médecins le rappellent, à l'instar du Dr Adler, médecin-tabacologue à l'hôpital Antoine-Béclère de Clamart, il ne faut pas commettre d'amalgame entre la crise sanitaire américaine liée à un mésusage de la e-cig (huile de THC et Vitamine E) et son utilisation normale (avec des e-liquides !). 

 Claire

Ajouter un commentaire

 (avec http://)