Le blog du Petit Vapoteur

A la une : la vape française, une filière responsable

A la une : la vape française, une filière responsable

09/04/2019  /   L'actu , L'actu Société/Santé/Loi

A la une : la vape française, une filière responsable

Penchons-nous sur la conférence du dernier Vapexpo nantaise portant sur l'éco-responsabilité, la réponse de Docteur Nau face à la fake-news véhiculée par l'American College of Cardiology, l'autorisation de l'affichage publicitaire en Allemagne et une photo bien parlante ! 

Une responsabilité environnementale : l'éco-responsabilité

A l'occasion de la dernière Vapexpo nantaise, différents acteurs de la vape se sont réunis autour d'une conférence pour améliorer les solutions en faveur d'une filière plus responsable en matière de préservation de l'environnement. Cette thématique avait d'ailleurs déjà été évoquée par Pascal lors d'un précédent article. La filière travaille à ce jour pour développer des réponses appropriées, en dépit de la mise en place de la TPD à l'origine de l'interdiction du flaconnage supérieur à 10 ml concerant les boosters de nicotine.

Une responsabilité sanitaire : la cigarette électronique sauve des vies et ne favorise pas les maladies cardiovasculaires

Fake-news sont le lot régulier de la vape... La dernière en date, rappelons-le est l'étude de l'American College of Cardiology qui compare la santé des non-fumeurs et celle des vapoteurs doté d'un passé de fumeur. Cette étude, qui ne mentionne à aucun moment que les vapoteurs qui y ont participé sont des ex-fumeurs déclare que l'usage de la cigarette électronique favorise les maladies cardiovasculaires. Qualifiée de "malhonnête" par le Pr Dautzenberg, pneumologue à l'Hôpital La Salpétrière de Paris, Docteur Nau ne manque pas à son tour de s'exprimer sur cette fake-news qu'il considère comme un "papier édifiant autant que déprimant" mais aussi, dangereux pour la santé publique. 


Le Docteur Jean-Yves Nau 

Cigarette classique : l'affichage publicitaire autorisée en Allemagne 

En parlant de responsabilité sanitaire, alors qu'en France l'affichage publicitaire de la cigarette classique est interdite depuis la loi du 9 juillet 1976, en Allemagne, elle est complétement autorisée dans la rue. Cependant, la publicité à la télévision, à la radio, sur internet et dans la presse écrite reste proscrite Rien qu'en 2015, l'industrie du tabac a dépensé 91 millions d'euros pour l'affichage publicitaire.



L'affichage publicitaire en Allemagne

Ainsi, dans le journal du Spiegel, un article relate le trajet d'une petite fille hambourgeoise âgée du 10 ans partant pour l'école. Pour parcourir ce trajet de 600 mètres, cette petite fille a croisé pas moins de quatre publicités pour les cigarettes classiques. Il faut dire aussi que 544 000 euros ont été versés par Philip Morris entre 2010 et 2015 afin de financer plusieurs partis politiques tels que la CDU-CSU de la chancelière Merkel, mais aussi les sociaux-démocrates du SPD et les libéraux du FDP d'après les révélations de l'ONG LobbyControl. Les partis politiques allemands ont la particularité de pouvoir être financés par des entreprises et ce, sans aucun plafond ! Le parti conservateur a donc reçu 17 millions de dons d'entreprises en 2017, l'année des dernières élections fédérales selon un récent rapport de LobbyControl. Et oui, il n'existe pas de registre des lobbies outre-Rhin. 


...sur le chemin des écoliers allemands

Une photo qui nous choquerait en France !

Pour finir, en voici une autre qui nous donne le sourire :)

 Claire