Le blog du Petit Vapoteur

L'Institut National du Cancer : la e-cig, une solution pour arrêter de fumer

L'Institut National du Cancer : la e-cig, une solution pour arrêter de fumer

12/07/2019  /   L'actu , L'actu Société/Santé/Loi

L'Institut National du Cancer : "la e-cig est une solution pour arrêter de fumer"

40% des cancers sont évitables et 17 types de cancer sont liés au tabac. L'Institut National du Cancer informe du potentiel de la cigarette électronique dans la lutte contre le tabagisme. L'occasion aussi de rappeler que contrairement aux idées reçues, la nicotine n'est pas cancérigène. 

La vape : un outil de prévention comme les autres 

Pour l'Institut National du Cancer, la vape est bien un outil de sevrage, au même titre que les autres substituts nicotiniques (patchs, gommes...etc)  : "Plusieurs solutions permettent d'arrêter de fumer. Les traitements médicamenteux qui soulagent les symptômes de sevrage ou encore la cigarette électronique. Sans tabac, sans fumée et sans combustion, elle doit être utilisée dans la perspective de l'arrêt définitif du tabac."


Le tabac, premier facteur de risque de développer un cancer 

En France, 19,8% des cancers sont liés au tabac faisant de lui le principal facteur de développer cette maladie. Le tabac est suivi de l'alcool et de l'alimentation. 

Il est responsable de plus de 8 cancers du poumons sur 10, de 70% des cancers des voies aérodigestives (bouche, larynx, pharynx, oesophage) et de 50% des cancers de la vessie. Le développement des cancers du foie, du pancréas, de l'estomac, du rein, du col de l'utérus, du sein, du colon-rectum, de l'ovaire et de certaines leucémies. Le tabac est donc à l'origine de 17 localisations diverses de cancers évitables

L'Institut National du Cancer rappelle que la nicotine, présente naturellement dans le tabac n'est pas cancérigène. Elle favorise l'addiction. Ce sont les 70 substances chimiques contenues dans la fumée du tabac qui sont cancérigènes. 

Le nombre de cigarettes fumées chaque jour et essentiellement, la durée du tabagisme déterminent le risque de développer une maladie causée par le tabac fumé. S'arrêter de fumer le plus tôt possible est important et il n'est jamais trop tard. Par exemple, les bénéfices d'un sevrage tabagique apparaissent même 20 minutes après la dernière cigarette. En effet, les pulsations du coeur et la pression sanguine redeviennent normales. Mais aussi, 10 à 15 ans après la dernière cigarette, l'espérance de vie redevient égale à celle de personnes n'ayant jamais fumé !

Sur ce sujet :

-Articles de l'Institut National du Cancer Cigarettes électroniques : ce qu'il faut savoir  et Tabac et prévention 

 Claire

Voir tous les commentaires (2)

Claire

15/07/2019 09:26:56

Bonjour Stéphanie, merci pour votre commentaire ainsi que votre partage d'expérience en tant que vapoteuse :) Votre nouvelle vie sans tabac commence et je m'en réjouis. C'est vrai que les "rois du pétrole" sont bien embêtés maintenant. Il semblerait que leurs fake news soient contrées par des infos émanant d'institutions comme Santé Publique France ou encore l'Institut National du Cancer...! Bonne vape et à bientôt. Claire

Stéphanie

12/07/2019 17:25:01

Merci Claire, vous embellissez ma journée. C'est une excellente nouvelle. Les rois du pétrole -heuuuu du tabac pardon- n'arrivent pas à enrayer le phénomène du vapotage... BIEN MEILLEURE pour la santé ! L'institut national du cancer va mettre un sérieux frein à la propagande qui tente d'effrayer tous ceux qui veulent sortir de l'enfer du tabac. Merci à tous ceux qui se battent depuis de longues années pour cette reconnaissance. Cela ne fait que 4 semaines que je suis sans tabac et c'est bien grâce à la e.cigarette ! Je revis.