Le blog du Petit Vapoteur
Santé cardiovasculaire : les vapoteurs sur le même pied d'égalité

Santé cardiovasculaire : les vapoteurs sur le même pied d'égalité

08/01/2021  /   L'actu de la vape , L'actu Société/Santé/Loi

Santé cardiovasculaire : les vapoteurs sur le même pied d'égalité 

Une nouvelle étude américaine prouve que la vape fait du bien aux coeurs des anciens fumeurs vapoteurs. Pour ce faire, elle a comparé leur santé cardiovasvulaire à celle des non-fumeurs qui n'ont jamais touché à une cigarette électronique. 

Les fumeurs améliorent leurs capacités cardiovasculaires en devenant vapoteurs

Ce n’est pas la première fois que des études montrent que vapoter réduit de manière considérable les risques cardiovasculaires liés au tabagisme. Dans un précédent article, nous avons vu que la e-cig diminue la rigidité artérielle quand un fumeur passe à la e-cig.

Une nouvelle étude américaine rassurante

Conduite par la Boston University, cette nouvelle étude américaine prouve que la santé cardiovasculaire entre un vapoteur et un non-vapoteur aussi non-fumeur, reste similaire. Publiée par American Heart Association dans plusieurs revues scientifiques, elle repose sur les données datant de 2013/2014 de la Population Assessment of Tobacco and Health (PATH), étude nationale de cohorte longitudinale représentative aux USA.

En prenant comme biomarqueurs l’inflammation et le stress oxydatif, incarnant des facteurs prépondérants dans l’apparition des pathologies cardiovasculaires, l’équipe de chercheurs de Andrew C Stokes a observé 7130 participants classés en quatre groupes et ce, pendant 30 jours : 58,6% de non-vapoteurs et non-fumeurs, 1,9% de vapoteurs exclusifs, 29,6% de fumeurs exclusifs et 9,9% de vapo-fumeurs utilisant les deux produits.

Ils ont également été questionnés sur leur identité et leurs habitudes de vie : sexe, âge, IMC, des antécédents particuliers (crise cardiaque, AVC), consommation de médicaments ou d’autres substances ou s’ils sont sujets à inhaler passivement de la vapeur ou de la fumée dans leur sphère privée et professionnelle.

Conclusion scientifique et politique contradictoire

De cette analyse, les chercheurs concluent : « In this nationally representative  population study of adults, we observed no difference in inflammatory and oxidative stress biomarkers between exclusive e-cigarette users and nousers (no cigarettes or vaping) and levels were lower in exclusive e-cigarette users relative to exclusive smokers ».

Etant donné l'absence de différence entre une personne qui n’a jamais ni fumé, ni vapoté et un vapoteur, les chercheurs estiment qu’il serait fondamental de mettre davantage en lumière le vapotage dans la politique de santé publique.

Pourtant au pays de l’oncle Sam, le nouveau président américain prévoit l’interdiction pure et simple de la vape.

Mais il n’interdirait surtout pas la vente de tabac, ce serait bien trop dangereux….pour les finances. Rappelons-le, les Etats-Unis est le quatrième pays qui produit le plus de tabac au monde. 

 Claire 

Ajouter un commentaire

 (avec http://)