Le blog du Petit Vapoteur
Au Venezuela, une première consultation publique vers la légalisation de la vape

Au Venezuela, une première consultation publique vers la légalisation de la vape

30/04/2021  /   L'actu de la vape , L'actu Société/Santé/Loi

Au Venezuela, une première consultation publique vers la légalisation de la vape

C'est une victoire pour l'ensemble de la communauté de vapoteurs(euses) vénézuéliens(ennes) qui pourront faire entendre leur voix en participant à une consultation publique bientôt lancée par le Ministère de la santé du pays.

Une consultation publique pour faire entendre la voix des vapoteurs vénézuéliens 

Une consultation publique consiste à demander l’avis des citoyens sur un sujet d’intérêt général afin de l’intégrer dans le processus législatif. Mariam Bolívar, citoyenne convaincue par le potentiel du vapotage dans le sevrage tabagique, a créé l'Association of Vapeo de Venezuela en 2019.

Cette citoyenne a remporté une vraie victoire. Le Ministère de la santé du pays souhaite mener une consultation, animé par la volonté de modifier la législation sur le vapotage afin de l'ouvrir le marché aux ventes légales et de la rendre plus juste. Le 6 avril dernier, Mariam Bolívar annonce que le Venezuela est à ce jour " le premier pays d'Amérique latine à obtenir une réglementation favorable de la commercialisation des cigarettes électroniques ou des vapoteurs, marquant ainsi une voie légale pour d'éventuelles réglementations dans d'autres régions." 

Au coeur d'une Amérique latine anti-vape, suivant la position de l'OMS

Brésil, Argentine...sont autant de pays latino-américains où les produits du vapotage ne sont pas les bienvenus. Le Venezuela est en passe de faire figure d’exception, le résultat d’une lutte acharnée entretenue par Mariam Bolívar qui entend bien amplifier la mobilisation générale : “J'appelle la communauté des commerçants de mon pays à rejoindre le @asovapevzla et à suivre les lignes directrices qui ont permis ce succès, mais je tiens également à souligner que seuls les commerçants et les importateurs correctement régis par cette nouvelle réglementation en bénéficieront. A vous de prendre soin du progrès, de rejoindre le mouvement et de rejeter ceux qui cherchent à être des personnalités indépendantes déstabilisatrices qui ne contribuent en rien à notre communauté.”

En début d'année, certains médecins avaient envoyé une lettre à différents ministères du Chili, de l'Argentine et de la Colombie. Cette démarche vise à les prévenir de la dangerosité sur la santé publique des dernières recommandations contre la vape émises par l'OMS. Vont-ils y être sensibles ? 

 Claire

Ajouter un commentaire

 (avec http://)